LCA : Retour à domicile et Suivi post-opératoire

Retour à Domicile

Le retour à domicile se fait le plus souvent le soir de l’intervention. Vous avez normalement déjà vos médicaments pour lutter contre la douleur qui vous ont été prescrits lors de la consultation pré opératoire.

Les consignes à respecter à domicile sont les suivantes:

Ces recommandations sont éclairées sur la video suivante:

La récupération d’une contraction active du quadriceps permet de mieux tendre le genou (lutte contre le « flessum post opératoire ». Tant qu’il est difficile de tendre parfaitement son genou par contraction du quadriceps, il est important de garder les béquilles pour marcher (en appuyant) pour éviter de garder une marche avec le genou un peu fléchi « flessum ».

En cas de gros gonflement, réaggravation de douleur, fièvre ou cicatrice inflammatoire) il faut contacter rapidement votre chirurgien. Une douleur du mollet doit faire craindre une phlébite et nécessite également une consultation en urgence.

 

Suivi Post opératoire

Après une ligamentoplastie du LCA, le suivi médico-chirurgical est le suivant:

marcher sans béquilles alors que le genou ne se tend pas bien doit être évité car cela fait persister plus longtemps voir s’aggraver ce problème de flessum; en conséquence, les douleurs trainent, les muscles mettent plus de temps à récupérer, l’hématome met plus de temps à se drainer et au final le patient perd du temps dans sa récupération.

 

Rééducation Post opératoire

Elle est débutée dans les 8 à 10 jours qui suivent l’opération et doit être organisée avant l’intervention afin d’avoir des créneaux disponibles.

 

  • Elle se fait soit en centre de rééducation ( service de rééducation fonctionnelle de St Jacques à Nantes, Cap Breton) soit chez un kinésithérapeute près de chez vous, idéalement un kinésithérapeute du sport.
  • En centre de rééducation, le patient est hospitalisé 3 semaines en moyenne. La kinésithérapie peut être ensuite poursuivie près du domicile du patient.
  • En kinésithérapie libérale, la rééducation se fait au rythme de 2 à 3 séances par semaine en moyenne pour les 6 premières semaines.
  • L’objectif de la rééducation du premier mois est de récupérer un genou non douloureux, sans oedème, mobile et avec une bonne extension et un bon verrouillage musculaire.
  • La phase de réhathlétisation est ensuite une phase importante pour la préparation à une reprise d’activité sportive: l’objectif est bien sûr de pouvoir reprendre plaisir dans son sport mais aussi de limiter le risque de nouvelle blessure. Cette phase débute entre 3 et 4 mois après la chirurgie et s’appuie sur un travail musculaire et un travail proprioceptif chez le kinésithérapeute mais également un travail personnel, notamment le vélo. Les tests musculaires (Cybex, test isocinétique), les tests fonctionnels (hop-test, triple hop test et autres) et les tests subjectifs (questionnaire ACL-RSI par exemple) permettent au patient d’avoir une idée objective et claire sur ses capacités à reprendre une activité sportive à risque.

Techniques opératoires LCA

Complications après une chirurgie LCA

Reprise Du Sport

La reprise du sport reste l’objectif numéro 1 pour les patients sportifs qui doivent se faire opérer. La question du délai de reprise est souvent posée. Les sportifs pivot-contact professionnels (football, basket, handball, rugby) reprennent souvent leur sport plus tôt (6 à 8 mois), ce que les sportifs non professionnels ont parfois du mal à comprendre. Pour autant la chirurgie est exactement la même. Par contre les sportifs professionnels ont des capacités musculaires bien supérieures et une prise en charge rééducative beaucoup plus intensive.

Les délais sont bien sûr différents suivant le type de sport pratiqué:

Les sports en ligne sont repris généralement entre 4 et 6 mois.

Les sports pivot individuels tel que tennis ou badminton sont repris entre 6 et 8 mois après la chirurgie.

Concernant les sports pivot-contacts: la reprise de la compétition n’est pas recommandée avant 1 an. Les entrainements sont repris à partir de 6 à 8 mois en fonction des résultats des tests musculaires et en respectant cette ligne de conduite progressive:

  • 1er mois: reprise en individuel en faisant de « l’éducatif spécifique », c’est à dire en travaillant beaucoup sur les changements de direction notamment et en déséquilibre
  • 2ème mois: reprise avec le groupe avec un maillot de couleur différente.
  • 3ème mois: reprise normale avec le groupe.
  • Reprise ensuite de la compétition très progressivement.

Durant toute cette phase, le genou ne doit pas faire mal, ni gonfler, ni se dérober. L’année de reprise est souvent un peu chaotique, en oscillant des phases de bonnes et de moins bonnes sensations, ceci est normal. Il faut savoir écouter son corps: si on se sent fatigué, un peu douloureux, pas en forme, il faut savoir renoncer à aller jouer un match plutôt que risquer de se blesser à nouveau.

Pendant 18 mois à 2 ans il est fortement conseillé de poursuivre une activité musculaire type vélo ou rameur pour conserver un bon volume musculaire. En effet, instinctivement, lors de la reprise de son sport à risque on a tendance à protéger son genou et à finalement moins le faire travailler. Cela peut conduire à diminuer la force musculaire et finalement s’exposer à une nouvelle blessure.